NOCK Louis, Julien

Par Jean-Luc Marquer, Robert Serre

Né le 11 juillet 1924 à Vienne (Isère), sommairement exécuté le 20 août 1944 à Saint-Barthélemy-de-Vals (Drôme) ; manœuvre ; résistant de l’Armée secrète, soldat des Forces des françaises de l’Intérieur

Louis, Julien Nock était le fils d’Étienne et d’Aurélie Covarel.
Célibataire, il habitait avec sa famille 138 rue Serpaize à Vienne (Isère) où il était manœuvre.
Il s’engagea dans la Résistance et fit partie du maquis Bozambo, 1er Bataillon de l’AS-Drôme Nord.
Le 20 août 1944, il participa à l’attaque d’un convoi allemand remontant vers le Nord à Saint-Barthélemy-de-Vals (Drôme).
Durant cet engagement, Roger Lattard fut grièvement blessé.
Lors du repli du groupe, ne pouvant marcher, il fut déposé dans une maison de Ponsas (Drôme) et gardé par son camarade Louis Nock, volontaire pour le panser et le réconforter. Mais les Allemands arrivèrent, fouillèrent les maisons et découvrirent les deux hommes.
Roger Lattard fut achevé d’une balle dans la tempe.
Louis Nock, arrêté, fut sommairement exécuté par les Allemands le 20 août 1944 à Saint-Barthélemy-de-Vals.
Son acte de décès fut établi le 21 août 1944 sur la déclaration de Paul Mauvais, lieutenant des Forces françaises de l’Intérieur. Il précise que Louis Nock était soldat des Forces françaises de l’Intérieur.
Il obtint la mention "Mort pour la France".
Ses obsèques eurent lieu à Vienne le 14 septembre 1944.
Son nom figure dans la liste des soldats du 11ème régiment de Cuirassiers morts ou disparus.
Il figure aussi sur le monument aux morts de Ponsas, sur le Mémorial départemental de la Résistance ( 1939/1945) à Saulce-sur-Rhône (Drôme) et et sur le monument commémoratif aux maquis Bozambo et Mabloux à Saint-Christophe-et-le-Laris (Drôme) (Nom orthographié Noch)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article183908, notice NOCK Louis, Julien par Jean-Luc Marquer, Robert Serre, version mise en ligne le 22 août 2016, dernière modification le 2 mai 2021.

Par Jean-Luc Marquer, Robert Serre

SOURCES : Patrick Martin, La Résistance dans le département de la Drôme, 1940-1944, thèse Université Paris IV Sorbonne, 2001, base de données noms. Fédération des Unités combattantes de la Résistance et des FFI de la Drôme, Pour l’amour de la France, Peuple Libre, Valence, 1989, p. 391. Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 275. Chosson, Desgranges, Lefort, Drôme nord, terre d’asile et de révolte, Peuple Libre 1993. 350. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 396. Monument Bozambo St-Christophe-et-le-Laris. — Vienne Libre n°3, 16 septembre 1944 — Monument aux morts Ponsas — Geneanet — Mémorial GenWeb — État civil

Version imprimable Signaler un complément