OLIVIER Léonide

Par Robert Serre

Né vers 1897, massacré le 20 juin 1944 à Grâne (Drôme) ; cultivateur ; victime civile.

Âgé de 47 ans, agriculteur quartier du Fraysse à Grâne. Lors de l’attaque allemande du hameau voisin de Combemaure, le 20 juin 1944, il est enfermé, avec Louis Fourquet et Maurice Vigne, deux maquisards du groupe Narbonne blessés et n’ayant pu fuir, dans sa ferme que les Allemands incendient. Il est brûlé vif. Son fils Max, 17 ans, est transporté en Allemagne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article183919, notice OLIVIER Léonide par Robert Serre, version mise en ligne le 22 août 2016, dernière modification le 9 mars 2021.

Par Robert Serre

SOURCES : Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 122, 270. DVDR. Arch. Com. Grâne. Arch. Dép. Rhône, 3808 W 247. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 172. — Monument aux morts Grâne.— FMD (André Olivier né le 21 mai 1923 déporté le 2 juillet 1944 est le plus jeune ayant ce nom de famille)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément