CAIX Charles, Paul

Par Alain Dalançon

Né le 23 juin 1887 à Rollot (Somme), mort le 28 juin 1957 à Ivry-sur-Seine ; officier amputé durant la guerre 1914-1918 ; professeur à Calais (Pas-de-Calais) puis à Caen (Calvados) ; militant syndical du SNEPS puis du SNCM.

Charles Caix était le fils de Charles, César Caix, facteur rural, et de Marie Trocmé, sans profession.

Marié, il fut remobilisé en août 1914, après avoir déjà effectué deux ans de service militaire, comme sous-lieutenant au 361e régiment d’infanterie. Très grièvement blessé aux deux jambes le 16 novembre suivant, à Monchy-au-Bois (Pas-de-Calais), on l’amputa de la cuisse droite. Promu lieutenant, il fut fait chevalier de la Légion d’honneur dès le 14 décembre 1914, puis élevé au rang d’officier le 11 janvier 1933, et enfin de commandeur le 30 décembre 1939.

Après la guerre, Charles Caix était professeur de sciences à l’école primaire supérieure de garçons de Calais (Pas-de-Calais), dont Gustave Pacquez était le directeur dans les années 1930, et adhérait comme lui au Syndicat national des professeurs d’EPS. Il enseignait aussi le chant. Il obtint la distinction d’officier d’académie en 1924 puis d’officier d’Instruction publique en 1932.

il était le président de la section de Calais de la Fédération nationale des amputés de guerre de France et résidait avec son épouse et sa fille 18, rue de la Pomme d’or jusqu’au milieu des années 1930.

Après la déclaration de guerre en 1939, Charles Caix fut replié au lycée de Caen. À la Libération, il fut nommé vice-président du conseil d’enquête de l’académie de Caen (Raingeard, professeur à la faculté des lettres étant le président). Professeur au collège moderne, il était secrétaire départemental du Syndicat national des collèges modernes du Calvados en 1945 et 1946.

Il habitait 22, place de l’Ancienne-Boucherie à Caen et y résidait encore en 1950.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18396, notice CAIX Charles, Paul par Alain Dalançon, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 9 décembre 2020.

Par Alain Dalançon

SOURCES : Arch. Nat. Base Léonore de la Légion d’honneur. — Arch. Dép. Somme (état civil, registre matricule classe 1907, Péronne, 822/2) ; Arch. Dép. Pas de Calais, recensements de Calais. — Annuaires de l’Education nationale. — B.O. de l’Education nationale. — Bulletin du SNEPS et du SNCM.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément