PERRIARD Alphonse, Marius

Par Robert Serre, Jean-Luc Marquer

Né le 5 août 1916 à Fribourg (Suisse), tué le 21 juillet 1944 à Vassieux-en-Vercors (Drôme) ; chauffeur ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur

Alphonse, Marius Perriard était le fils de Pierre, Joseph et d’Aurélie Waeber.
Il épousa Victorine Juliani.
Il était chauffeur et habitait Villard-de-Lans (Isère).
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du maquis du Vercors, secteur 8 de l’AS-Isère.
Ses services sont homologués à partir du 13 juillet 1944.
Luttant contre les Allemands qui venaient d’investir le plateau du Vercors avec des planeurs, Alphonse Perriard mourut au combat le 21 juillet 1944 à Vassieux-en-Vercors (Drôme).
Un jugement du tribunal civil de Die (Drôme) en date du 10 décembre 1946 tient lieu d’acte de décès.
Alphonse Perriard obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur.
Il est enterré dans la tombe familiale au cimetière communal de Villard-de-Lans.
Son nom figure sur le monument aux morts de Villard-de-Lans, la plaque commémorative, station 3 du chemin de croix, à Villard-de-Lans et sur le monument commémoratif départemental à Saulce-sur-Rhône (Drôme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article183970, notice PERRIARD Alphonse, Marius par Robert Serre, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 23 août 2016, dernière modification le 29 septembre 2021.

Par Robert Serre, Jean-Luc Marquer

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 468463 (nc) ; GR 19 P 38/16. — AVCC Caen, AC 21 P 127300 (nc). — Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme. — . Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 279. Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 230. — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Geneanet. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément