CALCAT Roland, François, Jean

Né le 27 décembre 1923 à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), mort le 18 juillet 1998 ; chef de bureau, directeur administratif ; syndicaliste CFTC puis CFDT en Saône-et-Loire puis en région parisienne.

Fils de Maurice Calcat, anticlérical, d’origine cévenole, proche de la SFIO, mécanicien au PLM, et de Marié Peguet, institutrice laïque issue d’une famille d’enseignants bourguignons francs-maçons, Ses ancêtres venaient de Naves. Son arrière grand-père avait acheté l’Habitarelle de la Croix de Vanel, un ancienne auberge à Javomls. Roland Calcat, baptisé en 1942, fut secrétaire fédéral de la JOC de 1942 à 1945. Il fut par la suite adhérent du MCC (Mouvement des ingénieurs et cadres d’Action catholique) et de Vie chrétienne (1960) et président de la Fédération mondiale des Communautés de vie chrétienne (1970-76).
Entré en 1942 aux Ateliers du PLM, Roland Calcat y obtint en trois ans un CAP d’ajusteur mécanicien. Vers 1948, il vint en région parisienne où il suivit les cours de l’École supérieure d’études du travail (BTE). Chef de bureau de méthodes de travail dans diverses entreprises en région parisienne - il fut licencié à plusieurs reprises - ou en province (1950-52), Roland Calcat fut ensuite chargé des problèmes de formation aux Établissements Krieg et Zivy (1953-59). Il fut ensuite directeur régional de l’ASSEDIC professionnelle des métaux (1959-68), directeur de l’ASSEDIC interprofessionnelle des Hauts-de-Seine (1968-78), directeur hors-cadre à l’UNEDIC. (1978-80) et directeur administratif de l’ASSEDIC de la Corse (de 1978 à son départ à la retraite).
Après avoir été arrêté à quatre reprises du fait de ses activités de résistant, Roland Calcat avait participé à la Libération de Paris.
À la CFTC (puis à la CFDT à partir de 1964) Roland Calcat fut, dès la Libération, secrétaire permanent du Syndicat des mineurs et secrétaire général adjoint de l’Union départementale de Saône-et-Loire (1945-1948). Au Syndicat des employés, techniciens et agents de maîtrise de la Métallurgie, il fut secrétaire général de la section parisienne et secrétaire de la section nationale (1953-60) ; il fut également vice-président du Syndicat général des Ingénieurs et Cadres (1960-66) et membre du bureau de l’Union régionale parisienne (URP).
Roland Calcat fut en outre administrateur fondateur de L’UNIRS en 1957 (au titre de la CFTC), président actif de Font vive, association promotrice du Parc national des Cévennes (1963-70) et président de l’organisme de formation « Hommes et structures » (1978-81).
Veuf, Roland Calcat se remaria avec Anita Luciani, ancienne déléguée fédérale de la JOCF et militante d’ACO, d’action familiale et d’action en direction de jeunes en difficulté. Il fut père de cinq enfants.
Il avait été fait chevalier de l’ordre national du Mérite en 1972.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18406, notice CALCAT Roland, François, Jean, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 3 mai 2018.

ŒUVRE : Roland Calcat publia des articles dans diverses revues : Revue internationale Progression (1970-76), Économie et humanisme (1956), Bulletin des ETAM Métallurgie CFTC (1953-1959) et dans la revue Font vive (1963-70), notamment dans le numéro spécial n° 12.

SOURCE : Renseignements recueillis par François Lagandré. — Documents fournis par la famille.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément