VIARD Robert, Henri, Jean

Par Daniel Grason

Né le 25 novembre 1910 à Paris (XVe arr.), tué le 26 août 1944 à Paris (XIIe arr.) ; outilleur ; membre de Ceux de la Résistance ; F.F.I.

Fils de Henri Viard, dessinateur, et de Léontine Cornu, plumassière, Robert Viard s’était marié le 18 mai 1935 avec Raymonde Le Diraison à Pairs (XIXe arr.), où il demeurait 23 rue Fessart. Le 26 août 1944, chaussé de brodequins, d’un pantalon kaki et d’un tricot bleu, brassard tricolore au bras, il participa au service d’ordre qui assurait le bon déroulement du défilé du général de Gaulle sur l’avenue des Champs-Elysées jusqu’à la cathédrale Notre-Dame.
Rentrant de cette manifestation imposante il passa par la place Mazas (XIIe arr.), il fut tué par balle par un tireur des toits (vraisemblablement un milicien ou un membre d’une organisation collaborationniste). Son corps transporté à l’Institut Médico-Légal à 19 heures a été reconnu par sa famille le 5 septembre, son inhumation se déroula le 9 septembre.
Le ministère des Anciens combattants lui attribua la mention « Mort pour la France », Robert Viard a été homologué F.F.I.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article184084, notice VIARD Robert, Henri, Jean par Daniel Grason, version mise en ligne le 20 septembre 2016, dernière modification le 17 octobre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. BA 1801. – Institut Médico-Légal registre 1944, cote 1116. – SHD, Caen AC 21 P 171114. – Bureau Résistance GR 16 P 592414. – Site internet « La Libération de Paris » de Gilles Primout. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément