MARI Pietro [pseudonyme dans la Résistance : Mario]

Par Jean-Marie Guillon

Né en Italie, exécuté sommairement le 5 avril 1944 à Châteauredon (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence) ; officier de la IVe Armée italienne ; maquisard Francs-tireurs et partisans-Main d’œuvre immigrée (FTP-MOI).

Capitaine dans l’armée italienne d’occupation, originaire de Ferrare, Pietro Mari rejoignit le maquis FTP, sans doute le camp Faïta-1e compagnie FTP de Provence, au moment de la capitulation de son pays en septembre 1943. Son matricule 64 501 témoigne de son inscription ultérieure dans les FTP-MOI.
Alors que la compagnie s’était établie à Lambruisse (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence), il fit partie d’un détachement qui devait participer à l’attaque d’un dépôt d’essence allemand au Chaffaud, près de Digne (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence). Deux de ses membres envoyés en mission furent arrêtés par les Allemands le 5 avril au matin à Mézel (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence) et indiquèrent vraisemblablement l’emplacement du groupe qui se trouvait près du hameau de La Braïsse (commune de Châteauredon, Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence).
Il fut attaqué le même jour vers 17 heures par un groupe de la 8e compagnie Brandebourg, des soldats allemands et le responsable de la Sipo-SD de Digne. Pietro Mari fit partie de la dizaine de maquisards tués dans l’affaire (onze probablement), dont huit seulement furent identifiés. Il y eut aussi six prisonniers ou disparus. Le reste de la compagnie fut attaqué le lendemain à Lambruisse et perdit encore huit des siens

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article184093, notice MARI Pietro [pseudonyme dans la Résistance : Mario] par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 25 août 2016, dernière modification le 21 février 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. Var 37 J 1 Liste groupe italien. ⎯ Jean Garcin, De l’armistice à la Libération dans les Alpes de Haute-Provence 17 juin 1940-20 août 1944, Digne, 1983.— Mémorial de la Résistance et des combats de la Seconde Guerre Mondiale dans les Basses-Alpes, Digne, Secrétariat aux Anciens Combattants–CDIHP des Alpes-de-Haute-Provence, 1992.— Témoignages.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément