MARINI Dominique [pseudonyme dans la Résistance : BLANC]

Par Jean-Marie Guillon

Né le 21 décembre 1924 à Toulon (Var), exécuté sommairement le 19 ou 20 juillet 1944 à Sénez (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence) ; maquisard Francs-tireurs et partisans (FTP).

Dominique Marini avait rejoint la 13e compagnie des FTP dans les Basses-Alpes. Il fit partie des dix maquisards tués ou exécutés dans la nuit du 19 au 20 juillet 1944 au pont de la Maurelière, sur la commune de Sénez, alors qu’une opération de ratissage était en cours et qu’ils essayaient d’y échapper. Les corps furent découverts le 22 juillet. Il obtint la mention « Mort pour la France ».

Une stèle commémorative a été érigée sur les lieux après la Libération.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article184094, notice MARINI Dominique [pseudonyme dans la Résistance : BLANC] par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 25 août 2016, dernière modification le 21 février 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. Pétré, Livre noir pour la XVe Région, Service des recherches de crimes de guerre ennemis, 4 juillet 1945.—Site internet Mémoire des hommes.— Jean Garcin, De l’armistice à la Libération dans les Alpes de Haute-Provence 17 juin 1940-20 août 1944, Digne, 1983.— Mémorial de la Résistance et des combats de la Seconde Guerre Mondiale dans les Basses-Alpes, Digne, Secrétariat aux Anciens Combattants–CDIHP des Alpes-de-Haute-Provence, 1992.— Raymond Moulin, « Les opérations militaires dans le haut Verdon du 17 au 21 juillet 1944 », Annales de Haute-Provencen°311, 1er trimestre 1990.— Charles Pellegrino, La Résistance au pays des trois Asses. Mon parcours avec les francs-tireurs, Clumanc, Éd. du Château, 2007.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément