ROUSSET Yvonne née DEMANGEL

Par Jean-Pierre Ravery

Née le 22 juin 1922 à Dieulefit (Drôme), tuée le 12 juin 1944 à La Roche-Saint-Secret (Drôme) ; épicière ; résistante FFI.

Yvonne Rousset est présente sur le monument aux morts de Dieulefit sous son nom de jeune fille, Yvonne Demangel

Yvonne Rousset était épicière à Dieulefit. Son mari, Charles Rousset, était monté au maquis. Elle le ravitaillait, lui et ses camarades. Ils s’étaient mariés le 10 février 1942 à Dieulefit. Lui effectuait à l’époque son service au chantier de jeunesse du Muy (Var).
Le 8 juin 1944, sur instruction de Londres, les FFI investirent Valréas et plusieurs autres villes avoisinantes, convaincus qu’un autre débarquement allié était imminent sur la côte méditerranéenne. Il s’agissait pour les services secrets anglais d’en persuader les Allemands pour les dissuader de prélever dans le sud-est des renforts pour le front de Normandie.
Le 12 juin, l’un des officiers de la section F du SOE implanté dans la Drôme depuis 1943, Pierre Raynaud alias « capitaine Paul », partit de Dieulefit pour Valréas à bord d’une voiture conduite par Auguste Lambert (voir ce nom). Son adjoint, Paul Bontoux et Yvonne Rousset l’accompagnaient. Mais parvenus au Pont-au-Jas sur le territoire de La-Roche-Saint-Secret, le véhicule fut pris pour cible par un détachement allemand qui se préparait à reprendre Valréas. Auguste Lambert et Yvonne Rousset furent tués sur le coup. Blessés, Raynaud et Bontoux réussirent à s’échapper. Hospitalisés à Die (Drome), ils furent opérés et soignés.
Une foule considérable assista à Dieulefit aux obsèques des deux résistants tués. Yvonne Rousset fut homologuée FFI et se vit attribuer la mention « Morte pour la France. Son nom figure sur le monument aux morts de Dieulefit.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article184147, notice ROUSSET Yvonne née DEMANGEL par Jean-Pierre Ravery, version mise en ligne le 26 août 2016, dernière modification le 11 septembre 2020.

Par Jean-Pierre Ravery

Yvonne Rousset est présente sur le monument aux morts de Dieulefit sous son nom de jeune fille, Yvonne Demangel

SOURCES : Chosson, Desgranges, Lefort, Drôme nord, terre d’asile et de révolte, Peuple Libre 1993. 365. Deval 260. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 436. — museedelaresistanceenligne.org. — État-civil de Dieulevit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément