RUDOLPH (sans nom) (pseudonyme ?)

Par Robert Serre, Michel Thébault

Exécuté sommairement le 27 juillet 1944 à Saint-Andéol (Drôme) ; réfugié politique allemand ; résistant maquis Perrin.

Rudolph était un antifasciste allemand, ancien engagé de la Légion étrangère qui s’était engagé dans la Résistance drômoise rejoignant le maquis Perrin.

Fin juillet 1944, le commandement allemand lança un grand assaut sur le Vercors. Le 21 juillet l’assaut fut donné contre les maquis du Vercors par une opération aéroportée contre le village de Vassieux et des attaques sur plusieurs axes, dont la vallée de la Drôme où les Allemands cherchaient à dégager au plus vite la nationale 93, se heurtant là aux multiples embuscades préparées par les maquis drômois. Dans le même temps, ils menaient des opérations de nettoyage dans les vallées transversales des affluents, de part et d’autre de la vallée de la Drôme. À 7 heures, le 27 juillet 1944, une compagnie allemande portée attaqua au pont des Tourettes, sur la commune de Saint-Andéol, passage gardé par la compagnie Perrin. Vers 17 heures 30 la compagnie dut se replier après avoir fait sauter le pont. Un Allemand antinazi dont on ne connaît que le prénom Rudolph, se sacrifia en tenant en échec avec sa mitrailleuse américaine la colonne allemande, jusqu’à épuisement de ses munitions, pour permettre à ses camarades de se replier. Fait prisonnier, il fut achevé, exécuté sommairement.

Son nom figure sur un monument commémoratif au col des Tourettes, avec l’inscription : « Ici est tombé glorieusement le 27/07/44 un antifasciste allemand connu sous le nom de Rudolf avec ses camarades du Maquis Perrin. Il lutta pour libérer la France et vaincre le nazisme ». (cette plaque semble avoir été déposée par ses camarades de la RATP de Paris ce qui paraît indiquer que réfugié en France, il avait avant la guerre travaillé à Paris à la RATP).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article184153, notice RUDOLPH (sans nom) (pseudonyme ?) par Robert Serre, Michel Thébault, version mise en ligne le 26 août 2016, dernière modification le 21 février 2022.

Par Robert Serre, Michel Thébault

SOURCES : Patrick Martin, 07/08/2002. Histoire maquis Perrin, page 5. Fédération des Unités combattantes de la Résistance et des FFI de la Drôme, Pour l’amour de la France, Peuple Libre, Valence, 1989, p. 339-340. : Jean Abonnenc, Il n’est pas trop tard pour parler de Résistance, imp. Cayol, Die, 2004. 354. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 622. — Alain Coustaury Le combat du passage des Tourettes dans la vallée de Quint Musée de la Résistance en ligne — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable