STEIL Armand, Henri

Par Robert Serre, Jean-Luc Marquer

Né le 13 juillet 1917 à Paris XVe arr. (Seine, aujourd’hui Paris), fusillé sommairement le 30 juillet 1944 à Saint-Martin-en-Vercors (Drôme) ; résistant homologué sergent des Forces françaises de l’Intérieur et interné résistant (D.I.R.)

Armand STEIL
Armand STEIL
Photo : Stéphanie Sabardin, Mémorial GenWeb, sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

Armand, Henri Steil était le fils d’Henri, Jacob Steil et de Cécile Barancourt, son épouse.
À sa naissance, son père était lieutenant au 21ème Régiment Colonial.
Divorcé de Marcelle, Renée, Paulette Munier qu’il avait épousé le 28 avril 1937 à Hyères (Var), il épousa en secondes noces Marie, Madeleine, Micheline Baïlle le 3 février 1941 à Valence (Drôme).
Il habitait avec sa famille à Saint-Julien-en-Vercors (Drôme) où il était propriétaire d’une exploitation forestière, de carbonisation et de négoce en bois, qu’il vendit en janvier 1944.
Armand Steil rejoignit la Résistance en janvier 1944.
En juin 1944, il fut affecté au service forestier.
Arrêté le 30 juillet 1944 à Choranche (Isère), il fut transporté à Saint-Martin-en-Vercors puis fusillé dans la nuit du 30 au 31juilllet 1944.
Armand Steil obtint la Mention "Mort pour la France" et fut homologué résistant, sergent des Forces françaises de l’Intérieur, et interné résistant (D.I.R.).
Il est enterré dans la Nécropole Nationale de Saint-Nizier-du-Moucherotte, tombe n°66.
Son nom figure sur le monument commémoratif départemental à Saulce-sur-Rhône (Drôme).


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article184234, notice STEIL Armand, Henri par Robert Serre, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 26 août 2016, dernière modification le 6 janvier 2021.

Par Robert Serre, Jean-Luc Marquer

Armand STEIL
Armand STEIL
Photo : Stéphanie Sabardin, Mémorial GenWeb, sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0
Tombe d'Armand STEIL, Nécropole Nationale de Saint-Nizier-du-Moucherotte (Isère)
Tombe d’Armand STEIL, Nécropole Nationale de Saint-Nizier-du-Moucherotte (Isère)
Photo : Thierry Pinel, Geneanet, sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

SOURCES : Arch. dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 406 — SHD Vincennes, GR 16 P 556563 (à consulter)— AVCC Caen, AC 21 P 157647 et AC 21 P 677958 (à consulter) — Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 276. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 344. — Mémoire des hommes — Geneanet — Vercors-résistanceJournal de la Drôme, Janvier 1944

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément