ZGLINICKI Joseph

Par Robert Serre

Né le 19 mars 1926 en Pologne, tué le 21 juillet 1944 à Vassieux-en-Vercors (Drôme).

Résistant polonais originaire de Commentry (Allier), élève du lycée polonais de Villard-de-Lans, 18 ans. À l’automne 1940, le collège-lycée Norwid, fermé à Paris, est réactivé à Villard-de-Lans près de Grenoble. Il accueille plus de 200 élèves des deux sexes durant toute la guerre. Redoutant la répression qui s’abat sur les centres de regroupement des Polonais, les élèves ont passé le bac entre mars et juin et ceux qui ont réussi rentrent dans leur famille. Fin juin, la majorité des autres lycéens retournent chez eux : ne restent que ceux n’ayant pas de famille en France, avec des enseignants et des employés. Le 16 juillet, 12 élèves de plus de seize ans, 9 employés et 6 professeurs sont mobilisés dans le maquis du Vercors. Ils sont donc 29 au cœur du massif au moment de l’attaque allemande. Presque tout ce groupe est affecté à un bataillon de travailleurs chargé d’aménager un terrain d’atterrissage à Vassieux-en-Vercors. Lors de l’attaque aéroportée allemande le 21 juillet 1944, cinq élèves, dont Jozef Zglinicki tombent dès les premières minutes de l’engagement, sans même avoir eu la possibilité de se défendre. Mention Mort pour la France

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article184361, notice ZGLINICKI Joseph par Robert Serre, version mise en ligne le 29 août 2016, dernière modification le 25 février 2017.

Par Robert Serre

SOURCES : Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme. — — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 196, 230. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 279. — ADD, 132 J 2. VB. Lap 196, 230.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément