ZUCKERMANN Zalmon, Nevach (Noakh)

Par Daniel Grason, Robert Serre, Dominique Tantin

Né le 22 novembre 1891 à Minsk (Ukraine), exécuté en représailles le 8 juillet 1944 à Portes-lès-Valence (Drôme) ; artisan tôlier ; résistant.

Nevach Zuckermann était le fils de Jacob et de Sophie. Il épousa Fania Ifliandick ou Unfliandik. Veuf, il était père de deux filles Simone et Georgette. Il habita 25 impasse de la Couture-d’Auxerre à Gennevilliers (Seine, Hauts-de-Seine). Á une date inconnue, il quitta la ville pour Villeurbanne (Rhône), rue du professeur Roux. Il aurait rejoint la résistance (il n’y a pas de fiche à son nom dans la base de Mémoire des Hommes). A-t-il rejoint les FTP-MOI très actifs dans la région lyonnaise ?
Âgé de 52 ans, détenu de la prison de Montluc à Lyon (Rhône), il fut exécuté en représailles de sabotages en compagnie de trente-deux autres résistants. Son inhumation eut lieu à Lyon (Rhône). Une stèle commémorative posée au Square des fusillés rue Jean-Jaurès à Portes-lès-Valence honore leurs mémoires.
Les deux filles de Nevach Zuckermann furent déportées à Auschwitz (Pologne) par le convoi n° 77 du 31 juillet 1944. Simone était née le 10 juin 1926 à Paris et Georgette le 15 août 1928 dans le IIIe arrondissement de Paris. Leurs noms ont été inscrits sur le mur des noms au Mémorial de la Shoah rue Geoffroy-l’Asnier à Paris (IVe arr.). Simone survécut.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article184362, notice ZUCKERMANN Zalmon, Nevach (Noakh) par Daniel Grason, Robert Serre, Dominique Tantin, version mise en ligne le 29 août 2016, dernière modification le 11 décembre 2020.

Par Daniel Grason, Robert Serre, Dominique Tantin

SOURCES : AM de Gennevilliers (recensement de 1936). – Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 273. – Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 197. Sites internet CDJC et GenWeb. – Nos remerciements à Bernard Fillet qui nous a signalé la présence de Nevach Zuckermann. — Notice complétée à l’aide de la feuille de témoignage déposée à Yad Vashem par sa fille, Simone Horowitz, 1811 Fox Chase RD. Philadelphie, USA, le 15 octobre 1996.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément