CALVET Joseph [Saint-Paul-de-Fenouillet ]

Par André Balent

Né le 16 octobre 1903 à Saint-Paul-de-Fenouillet (Pyrénées-Orientales), mort le 3 novembre 1968 à Saint-Paul-de-Fenouillet ; agriculteur et industriel de la biscuiterie ; militant et élu socialiste des Pyrénées-Orientales ; maire de Saint-Paul-de-Fenouillet (1944-1968).

Fils de François Calvet et de Marie, Marguerite Flamand, Joseph Calvet était, en décembre 1934, secrétaire de la section socialiste SFIO de Saint-Paul-de-Fenouillet (Pyrénées-Orientales) qui groupait, à cette date, cinquante adhérents. Joseph Calvet était agriculteur dans ce chef-lieu de canton et possédait également une fabrique de biscuits (« croquants » de Saint-Paul).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il eut une activité résistante. Membre actif du mouvement « Libération » dès 1942, il devint ensuite le chef des MUR pour le Fenouillèdes. Du 24 juillet au 8 août 1944, il abrita, à son domicile le chef départemental du MLN, futur président du CDL des Pyrénées-Orientales, Camille Fourquet dont il était par ailleurs un des agents de liaison.

Après la Seconde Guerre mondiale, Joseph Calvet, militait toujours à la SFIO. Candidat au conseil général dans le canton de Saint-Paul-de-Fenouillet à l’occasion d’élections partielles (démission de son poste, consécutive au décès de Louis Noguères, de Léon-Jean Grégory conseiller général du canton de Saint-Paul), le 8 juin 1956, il fut élu. Il fut réélu lors des renouvellements des 4 juin 1961 et 24 septembre 1967.

Joseph Calvet fut par ailleurs maire de Saint-Paul-de-Fenouillet du 3 octobre 1944 au 3 novembre 1968, date de sa mort. Depuis quelques années, le collège de Saint-Paul-de-Fenouillet porte son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18446, notice CALVET Joseph [Saint-Paul-de-Fenouillet ] par André Balent, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 2 juillet 2016.

Par André Balent

SOURCES : Arch. Dép. Pyrénées-Orientales, versement du cabinet du préfet (13 septembre 1951), liasse 177 (SFIO et PC, 1934), annexes au rapport du préfet des Pyrénées-Orientales au ministre de l’Intérieur, 28 décembre 1934. — André Balent, "Les séjours de Camille Fourquet président du CDL et Jean Latscha préfet de la Libération à Saint-Paul-de-Fenouillet", Fenouillèdes, 20, Saint-Paul-de-Fenouillet, 2006, pp. 18-23. — Roger Bernis, Les Pyrénées-Orientales sous la IVe République, thèse de droit dactylographiée, Montpellier, 1971. — Camille Fourquet, Le Roussillon sous la botte nazie, tapuscrit inédit des mémoires de résistance du président du CDL ; s.d. [1965 ?], 208 p. [p. 80-82]. — Renseignements communiqués par M. Gandou, maire de Saint-Paul-de-Fenouillet, lettres des 26 et 30 avril 1982.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément