GUERIN Jean [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 28 septembre 1835 à Cancon (Lot-et-Garonne), résidait à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) où il exerçait la profession de tisserand et vendeur de journaux anarchistes. Marié, père de deux enfants. Anarchiste à Villeneuve-sur-Lot

Le 8 octobre 1880, il avait été condamné par le tribunal de Villeneuve à 24 heures de prison, pour rébellion et outrages aux agents.
Le 4 juillet 1880, nouvelle condamnation, cette fois à 5 francs d’amende pour coups et ivresse.
Guérin criait depuis 1891, dans les rues de Villeneuve, les journaux Le Père Peinard et la Révolte. Il recevait ces journaux par la poste. Guérin était presque illettré.
Après l’affaire Ravachol, en 1892, des placards anarchistes furent collés sur quelques établissements publics. Les soupçons de la police se portèrent sur Guérin, mais l’enquête ne permit pas d’établir sa culpabilité.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article184628, notice GUERIN Jean [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 1er septembre 2016, dernière modification le 17 septembre 2020.

Par Dominique Petit

SOURCE : Arch. Nat. BB18/6449.

Version imprimable Signaler un complément