DUQUEROIX André

Par Dominique TANTIN

Né le 24 novembre 1921 à Saint-Sornin (Charente-Inférieure, Charente-Maritime), exécuté sommairement le 16 août 1944 à Écoyeux (Charente-Inférieure, Charente-Maritime) ; gendarme ; résistant FFI.

Gendarme de la 9e Légion de la région de Poitiers, en fonction à Saint-Hilaire-de-Villefranche (Charente-Inférieure, Charente-Maritime), André Duqueroix, selon une source non recoupée, aurait été condamné à mort le 20 septembre 1943 par un tribunal allemand puis gracié et libéré. Il rejoignit la Résistance au sein du groupe ou maquis FFI Jean Bernard. Celui-ci dut affronter à Château-Gaillard (Charente-Maritime) dans la soirée du 14 août, l’assaut des Allemands. Le maquis d’environ une centaine d’hommes eut treize tués. Cinq résistants arrêtés, dont André Duqueroix qui aurait été reconnu par un officier allemand relâché par la Résistance, furent torturés à Saintes avant d’être exécutés à Écoyeux.
Il fut exécuté sommairement par les Allemands à l’aube du 16 août 1944 au lieu-dit les Pinarderies, le long de la route départementale D 150 entre Saint-Hilaire de Villefranche et la Roulerie, avec ses quatre camarades.
Il obtint la mention « Mort pour la France. »
Un monument fut élevé à leur mémoire à l’emplacement du massacre.
Voir Écoyeux

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article184679, notice DUQUEROIX André par Dominique TANTIN, version mise en ligne le 2 septembre 2016, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Dominique TANTIN

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément