ERRE Pierre, Jean, Joseph

Par André Balent

Né le 10 mai 1926 à Perpignan (Pyrénées-Orientales), mort le 20 août 1944 à l’hôpital de Perpignan des suites d’une blessure reçue pendant les combats de la Libération de la ville d’un tir effectué par méprise par d’autres résistants ; étudiant ; résistant (AS)

Le père de Pierre Erre, Pierre, Joseph, André, commerçant à Perpignan, né à Céret (Pyrénées-Orientales) le17 avril 1895. Sa mère, Rose Rovira était née à Perpignan le 30 août 1893. La famille habitait 3 rue Alsace-Lorraine une des rues commerçantes du centre de la vieille ville de Perpignan.

Pierre Erre, appartenait à un groupe de l’AS commandé par Roger Raspaud rattaché au "bataillon AS" de Perpignan). Il périt pendant l‘ « affaire » de la « Patte d’oie » du Haut-Vernet à Perpignan, tragique méprise dans laquelle périrent trois FFI tués par des camarades en position dans ce lieu stratégique du nord de la ville : pour les circonstances et les différentes versions de ce tragique incident survenu le 19 août 1944 17 heures, (Voir LaffitePaul).
Pierre Erre fut mortellement blessé. Il mourut le 20 août, à 20 heures des suites de ses blessures.

Il eut droit, le 22 août 1944, à des obsèques solennelles, avec dix-sept autres victimes des combats des 19 et 20 août 1944 à Perpignan. Les cercueils furent transportés à dos d’homme dans les rues de la ville. Ils défilèrent devant une foule nombreuse, parcourant les rues du centre ville de la mairie jusqu’à la cathédrale Saint-Jean Baptiste où Mgr. Bernard, évêque d’Elne-Perpignan, donna l’absoute. Il fut enterré au cimetière de l’Ouest à Perpignan, mais pas au carré militaire. Il fut homologué "soldat FFI" et déclaré « mort pour la France ».

Perpignan, combats de la Libération de la ville (19-20 août 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article184766, notice ERRE Pierre, Jean, Joseph par André Balent, version mise en ligne le 3 septembre 2016, dernière modification le 29 octobre 2019.

Par André Balent

SOURCES : AVCC, Caen, 21 P180300. — Le Républicain, quotidien, organe du CDL des Pyrénées-Orientales, 26 août 1944. — Ramon Gual & Jean Larrieu, Vichy, l’occupation nazie et la Résistance catalane, II b, De la Résistance à la Libération, Prades, Terra Nostra, 1998, p. 921. — Jean Larrieu, Vichy, l’occupation nazie et la Résistance catalane, I, Chronologie des années noires, Prades, Terra Nostra, 1994, 400 p. [p. 357]. — Georges Sentis, Dictionnaire biographique des résistants et des civils des Pyrénées-Orientales tués par les Allemands et les collaborateurs, Perpignan, Éditions M / R, 28 p. [pp. 21-22]. — Cristià Xanxo, La libération de Catalunya Nord ou le retrait allemand. Samedi 19 et dimanche 20 août 1944, Prades, Terra Nostra, 2015, 151 p. [pp. 94-95].

Version imprimable Signaler un complément