BURIE Albert, Fernand

Par Daniel Grason

Né le 2 novembre 1924 à Paris (XXe arr.), mort le 19 août 1944 à Paris (Xe arr.) ; bouvier ; F.F.I. du bataillon Saint-Just.

Fils de André Burie, cimentier, et de Raymonde Délavier, ménagère, Albert Burie s’était marié le 11 juillet 1942 à Drancy (Seine, Seine-Saint-Denis) avec Raymonde Fauvin, le couple vivait 8 rue Émile-Duployé à Paris (XVIIIe arr.). Il fut touché d’une balle au foie le 19 août, emmené à l’Hôpital Dubois (Fernand Widal) 200 rue du faubourg Saint-Denis (Xe arr.), il y mourut vers 18 heures 30. Le commissariat Saint Vincent-de-Paul (Xe arr.) nota son décès le 26 août 1944 (procès-verbal n° 1289).
Son inhumation se déroula dans le carré militaire division 6 du cimetière parisien de Pantin. Son nom figure sur le monument aux morts de Bondy (Seine, Seine-Saint-Denis).
Le ministère des Anciens combattants lui attribua la mention « Mort pour la France », il a été homologué F.F.I.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article184767, notice BURIE Albert, Fernand par Daniel Grason, version mise en ligne le 24 octobre 2016, dernière modification le 16 octobre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. 109W 3, BA 1801. – SHD, Caen AC 21 P 36017. – Site internet GenWeb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément