JOURDAIN Roger, Pierre

Par Daniel Grason

Né le 9 juillet 1924 à Paris (Xe), tué au combat le 25 août 1944 place de la Concorde à Paris (VIIIe arr.) ; manutentionnaire ; agent de police auxiliaire ; F.F.I.

Fils de Camille Jourdain, employé, et de Marie Françoise Brunel, sans profession, Roger Jourdain débuta dans la vie active le 6 février 1941 à l’entreprise Gaillard à Paris (VIIIe arr.), il la quitta ou se retrouva sans travail le 6 août 1941. Il contracta un engagement au bureau de placement du 6 avenue de Clichy à Paris (XVIIe arr.) comme travailleur libre en Allemagne, Il y travailla du 4 mars au 26 novembre 1942. Le 21 janvier 1943, il entra en tant que manutentionnaire à la graineterie Vilmorin-Andrieux, tout près de la place du Châtelet, 4 quai de la Mégisserie à Paris (Ier arr.).
Le 20 janvier 1944, il sollicita un emploi auprès de la préfecture de police. Il estimait que son : « travail [n’était] pas sûr et pas assez rémunéré ». Roger Jourdain vivait 158, rue du Château-d’Eau (Xe arr.). Il commença le 1er avril 1944, en tant qu’agent de police auxiliaire. Le 25 août 1944, il participait en compagnie d’éléments de l’armée Leclerc aux combats de la Libération place de la Concorde. Il fut tué à l’issue d’une bataille de chars lors d’un engagement avec des soldats allemands.
Son inhumation se déroula le 26 août 1944 au cimetière parisien de Bagneux (Seine, Hauts-de-Seine).
Le ministère des Anciens combattants attribua à Roger Jourdain la mention « Mort pour la France », il a été homologué F.F.I. Son nom figure sur la liste des policiers tombés pour la Libération de Paris au Musée de la police 4, rue de la Montagne Sainte-Geneviève à Paris (Ve arr.)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article184887, notice JOURDAIN Roger, Pierre par Daniel Grason, version mise en ligne le 4 octobre 2016, dernière modification le 16 octobre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. KC 19 (notes transmises par Christian Chevandier). – SHD, Caen AC 21 P 56044. – Christian Chevandier, Été 44. L’insurrection des policiers de Paris, Éd. Vendémiaire, 2014. – « Au cœur de la Préfecture de Police de la Résistance à la Libération », Sous la dir. de Luc Rudolph, Directeur honoraire des services actifs, Éd. LBM, 2009. – Site internet GenWeb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément