HURST Joseph, Edmond, Albert

Par Gilbert Beaubatie

Né le 4 avril 1913 à Tulle (Corrèze), pendu le 9 juin 1944 à Tulle ; tourneur à la M.A.T ; victime civile.

Fils d’un chef armurier. Après avoir fréquenté l’école de Souilhac, Joseph Hurst est entré à la Manufacture Nationale d’armes de Tulle (la M.A.T.) comme apprenti.
Il s’est engagé pour 5 ans dans la marine à Toulon (Var), où il a obtenu les galons de quartier-maître.
En 1939, il a été mobilisé au 65e régiment d’infanterie dans l’Est, et libéré en juillet 1940. Il est ensuite entré à la M.A.T. en qualité de tourneur.
Le 9 juin 1944, à 11 heures, il a été obligé de suivre des Waffen-SS de la division Das Reich pour aller faire vérifier ses papiers dans la cour de la Manufacture d’armes. Il a fait partie des 99 otages pendus ce jour-là.
Marié et sans enfant, il avait 31 ans.

Tulle, 9 juin 1944 : les pendus de Tulle

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185007, notice HURST Joseph, Edmond, Albert par Gilbert Beaubatie, version mise en ligne le 9 septembre 2016, dernière modification le 13 janvier 2021.

Par Gilbert Beaubatie

SOURCES : Notes de Gilbert Beaubatie

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément