MANOLESCO Lionel

Par Gilbert Beaubatie

Né le 28 juin 1916 à Bucarest (Roumanie), pendu le 9 juin 1944 à Tulle (Corrèze) ; pharmacien ; victime civile.

Tombe au Père-Lachaise

Né dans une famille d’origine juive, Lionel Manolesco était le fils d’Emile, docteur installé à Paris, 16 rue du Pont-Neuf, et de Rachel. Il fut naturalisé en 1938. Il avait fait ses études au lycée Voltaire à Paris (XIe arr.).
Il effectua son service militaire à l’hôpital Baujon (Clichy), puis au Val-de-Grâce (Ve arrondissement de Paris), resta à son poste durant l’exode, ce qui lui valut de belles citations du médecin-chef de la place de Paris et du chef de service de la santé de la région parisienne.
Après avoir été reçu au début de l’année 1944 à la faculté de Montpellier (Hérault), il vint s’installer à Tulle dans une pharmacie située à proximité de la gare.
C’est dans la matinée du 9 juin 1944 qu’il fut raflé par les Waffen-SS de la division Das Reich et fut un des 99 pendus de Tulle.
Célibataire, il avait 28 ans.
Son nom est gravé sur le monument aux morts du lycée Voltaire, sur la plaque commémorative de la faculté de pharmacie de Montpellier et sur le mémorial des martyrs de Tulle.


Tulle, 9 juin 1944 : les pendus de Tulle

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185072, notice MANOLESCO Lionel par Gilbert Beaubatie, version mise en ligne le 11 septembre 2016, dernière modification le 13 janvier 2021.

Par Gilbert Beaubatie

Tombe au Père-Lachaise

SOURCES : Notes de Gilbert Beaubatie. — Mémorial Genweb. — Yad Vashem. — Absent des bases de données du Mémorial de la Shoah-CDJC et du Mémorial de S. Klarsfeld.

Yad Vashem (portrait)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément