LAGUIONIE Jean

Par Gilbert Beaubatie

Né le 8 juillet 1918 à Limoges (Haute-Vienne), pendu le 9 juin 1944 à Tulle (Corrèze) ; ouvrier ; victime civile.

Orphelin de père ; après avoir été scolarisé jusqu’à l’âge de 16 ans, Jean Laguionie entra comme apprenti chez un coiffeur.
Il fit 2 ans de service militaire dans l’infanterie. Mobilisé en 1939, il participa à la campagne dans l’Est, puis en Belgique. Il fut démobilisé en juillet 1940.
Coiffeur d’abord à Limoges, puis à Argentat (Corrèze), à partir de 1942, il fut requis en juillet 1943 à l’atelier 50 de la Manufacture Nationale d’armes, l’atelier le plus important de fabrication d’armes.
Le 9 juin 1944, des Waffen-SS de la division Das Reich, après avoir enfoncé une vitrine, l’obligèrent à les suivre pour « vérification de papiers ». Il fut pendu.
Marié et père d’un enfant âgé de 13 mois, il avait 26 ans.


Tulle, 9 juin 1944 : les pendus de Tulle

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185079, notice LAGUIONIE Jean par Gilbert Beaubatie, version mise en ligne le 11 septembre 2016, dernière modification le 13 janvier 2021.

Par Gilbert Beaubatie

SOURCES : Notes de Gilbert Beaubatie.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément