TEILLÉ François

Par Gilbert Beaubatie

Né le 1er septembre 1916 à Ussac (Corrèze), abattu le 9 juin 1944 à Tulle (Corrèze) ; monteur en chauffage ; homologué FFI.

Fils d’un maréchal-ferrant, il était le plus jeune des sept enfants. François Teillé fit deux ans de service militaire au 57e régiment d’infanterie à Bordeaux (Gironde), au sein duquel il fut mobilisé en 1939, et fit campagne dans l’est en tant qu’agent de liaison. Après avoir été démobilisé au mois d’août 1940, il revint à Tulle, où depuis 1934 il était domicilié à la cité Cazeau. Après avoir travaillé à l’usine de La Marque comme ouvrier chauffagiste, il fut embauché à la Manufacture nationale d’armes à partir de septembre 1943.
Au sein du Sporting-Club de Tulle, il se fit remarquer par ses qualités athlétiques (1,78 m), au poste de pilier et capitaine.
Il avait rejoint la Résistance.
Le 9 juin 1944, pour éviter d’être pendu, il bouscula ses tortionnaires et s’est jeté dans la rivière Corrèze, au Pont-Neuf. Il a été fusillé.
Il avait 27 ans.
Il fut homologué FFI et reconnu interné résistant.


Tulle, 9 juin 1944 : les pendus de Tulle

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185083, notice TEILLÉ François par Gilbert Beaubatie, version mise en ligne le 11 septembre 2016, dernière modification le 14 janvier 2021.

Par Gilbert Beaubatie

SOURCES : Tulle, 9 juin 1944, Peuple et Culture, 2004. — Jean-Paul Lartigue-Paul Watson, BRIVE. Histoire et Dictionnaire des noms de rues, éditions du Ver Luisant, 2008, p. 493. — Mémoire des Hommes. — Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 564213 et Caen SHD/ AC 21 P 680677 (nc). — Notice mise à jour par Dominique Tantin (janvier 2021).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément