PALATSI Maurice

Par Gilbert Beaubatie

Né le 4 ou le 26 avril 1923 à Paris, pendu le 9 juin 1944 à Tulle (Corrèze) ; dessinateur-lithographe ; victime civile.

Maurice Palatsi, d’origine juive, était le fils unique d’un marchand forain de Paris, Abraham (né le 1er décembre 1891) et Bella, confectionneuse (né le 18 octobre 1896), tous les deux originaires de Salonique, et domiciliés 41, rue Piéton dans le XIe arrondissement.
Il fut élève à l’École Estienne (École supérieure des arts et des industries graphiques, située à Paris, dans le XIIIe arrondissement), d’où il sortit avec le certificat d’aptitude professionnelle comme dessinateur-lithographe. Il fit 8 mois de Chantiers de jeunesse dans l’Ariège, puis 3 mois à Tulle.
Au mois d’avril 1943, il fut requis à la Manufacture Nationale d’armes, en tant que vérificateur.
À l’instar de sa famille, dont il était sans nouvelles, il séjourna durant 6 mois dans le camp de Drancy, d’où il réussit à s’évader à l’occasion d’une visite médicale.
Le 9 juin 1944, à Tulle, il fut raflé par des Waffen-SS de la division Das Reich et pendu avec 98 autres otages.
Célibataire, il avait 21 ans.
Ses parents furent déportés sans retour à Auschwitz-Birkenau, sa mère par le convoi n°44 du 9 novembre 1942 et son père par le convoi n° 45 du 11 novembre 1942.


Tulle, 9 juin 1944 : les pendus de Tulle

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185113, notice PALATSI Maurice par Gilbert Beaubatie, version mise en ligne le 12 septembre 2016, dernière modification le 5 janvier 2021.

Par Gilbert Beaubatie

SOURCE : Notes de Gilbert Beaubatie. — Yad Vashem (feuille de témoignage). — Mémorial de la Shoah-CDJC.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément