GAMBLIN André, Fernand

Par Gilbert Beaubatie

Né le 21 décembre 1921 à Paris (Ve arr.), pendu le 9 juin 1944 à Tulle (Corrèze) ; comptable ; victime civile.

Employé à la banque Jordan qui s’était repliée dans le château du Chambon, commune de Laguenne (Corrèze), André Gamblin a été requis à l’usine de la Marque en qualité de comptable.
Le 9 juin 1944, à 11 heures, alors qu’il allait chercher du lait pour sa fille, des Waffen-SS de la division Das Reich l’ont intercepté à cent mètres de chez lui, au lieu-dit La Fageardie, en vue d’une « vérification de papiers ». Comme il leur montrait son bidon de lait, ces derniers l’assurèrent que « dans une heure », il serait « de retour » chez lui.
Il fut conduit dans la cour de la Manufacture d’armes, et choisi pour faire partie des 99 otages que le général Lammerding décida de faire pendre.
André-Fernand Gamblin, marié et père d’une fille de 18 mois, avait 22 ans et demi.


Tulle, 9 juin 1944 : les pendus de Tulle

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185133, notice GAMBLIN André, Fernand par Gilbert Beaubatie, version mise en ligne le 12 septembre 2016, dernière modification le 12 janvier 2021.

Par Gilbert Beaubatie

SOURCE : Notes de Gilbert Beaubatie

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément