LASSERON Alphonse

Par Gilbert Beaubatie

Né le 4 février 1908 à Roubaix (Nord), pendu le 9 juin 1944 à Tulle (Corrèze) ; quartier-maître ; victime civile.

Fils d’un comptable à l’usine à gaz de Tourcoing (Nord), Alphonse Lasseron travaillait comme ajusteur-mécanicien.
Il fit un an de service militaire dans la marine à Cherbourg (Manche), où il était devenu quartier-maître breveté.
C’est dans cette ville qu’en 1939 il fut mobilisé, et au mois de juin, il traversa la Manche. D’Angleterre, il se rendit ensuite rendu au Maroc, au camp de Séfrou, situé à 30 kilomètres environ de Fès. Après être revenu à Tourcoing, il se réfugia à Tulle, au mois de février 1944, et fut requis à la Manufacture d’armes.
Le 9 juin 1944, alors qu’il rendait visite à son épouse hospitalisée, il fut raflé par des Waffen-SS de la division Das Reich, passablement intrigué par la cicatrice qu’il avait au front. Il fut l’un des 99 otages pendus.
Marié et sans enfant, il avait 35 ans.


Tulle, 9 juin 1944 : les pendus de Tulle

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185208, notice LASSERON Alphonse par Gilbert Beaubatie, version mise en ligne le 14 septembre 2016, dernière modification le 13 janvier 2021.

Par Gilbert Beaubatie

SOURCE : Notes de Gilbert Beaubatie.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément