Bellengreville (Seine-Maritime), 31 août 1944

Par Jean-Paul Nicolas

Le 31 août 1944 lors du repli des derniers occupants, cinq hommes de Bellengreville au nord de la Seine-Inférieure sont fusillés au lieu dit Breuilly.

Le 31 août Rouen est libéré et l’arrière garde allemande couvre le repli de ses troupes vers le Nord-Est de la Seine-Inférieure.
Bellengreville est situé dans le canton d’Envermeu, arrondissement de Dieppe.
Les cinq hommes, réquisitionnés par les Allemands pour sortir du fossé un véhicule de la Wehrmacht, furent retrouvés le lendemain passés par les armes.
Un monument commémoratif (au lieu-dit Breuilly) honore les cinq victimes de cet épisode particulièrement violent qui survint dans la commune lors du repli des Allemands.
Joseph CARLUS
Léon COLMARD
René HENOCQ
Les deux frères
BOUCHER Albert
BOUCHER Fernand

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185351, notice Bellengreville (Seine-Maritime), 31 août 1944 par Jean-Paul Nicolas, version mise en ligne le 26 septembre 2016, dernière modification le 16 février 2019.

Par Jean-Paul Nicolas

SOURCES : « Hommage aux fusillés et aux massacrés de la Résistance en Seine Maritime. 1940-1944 ». Édité par l’Association Départementale des familles de fusillés de la Résistance de Seine-Maritime. 1992. EDIP Saint Etienne-du-Rouvray.— Memorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément