CANAL Jean

Par Pierre Lapeyre

Né le 19 novembre 1928 à Saint-Laurent-de-la-Salanque (Pyrénées-Orientales) ; cheminot, agent de conduite ; syndicaliste CGT et militant communiste de Haute-Garonne, secrétaire général du syndicat CGT de Toulouse (Haute-Garonne) de 1962 à 1971, membre du conseil national de la Fédération CGT des Cheminots (1961-1973).

Fils d’un agent de train qui était adhérent de la CGTU puis de la CGT, Jean Canal se retrouva à Ax-les-Thermes (Ariège) en 1941, suite à une mutation de son père. En 1942, il fut garçon de courses dans une usine électrique du Castelet en Ariège. Un an plus tard, il entra à la SNCF comme apprenti au dépôt de Toulouse. Au retour du service militaire, qu’il avait effectué avec les troupes d’occupation en Autriche, il fut nommé à la réserve Traction de Foix (Ariège) où il resta jusqu’en 1952. À cette date ce fut le retour comme élève-conducteur au dépôt de Toulouse, où il effectuera toute sa carrière au service de route.

Après la grande grève de 1953, marqué par les évènements et par l’échec de l’unité, Jean Canal se rapprocha de la section technique Agents de conduite et adhéra à la CGT. Il prit rapidement des responsabilités syndicales et fut élu secrétaire de la Section technique en 1959. À cette période il rejoignit le bureau du syndicat de Toulouse dont il devint, fin 1962, secrétaire général en remplacement de Félix Monfraix*. Il demeura dans cette fonction jusqu’en 1971, date à laquelle Pierre Lapeyre* lui succéda.

En 1961, lors du congrès fédéral, il fut élu membre du conseil national de la fédération et en demeura membre jusqu’en 1973. Au niveau du secteur fédéral, il assura la responsabilité du comité technique Agents de conduite où il remplaça Pierre Hubert*, et à ce titre siégea au bureau à partir de 1960, avant d’être remplacé par Gérard Regourd*. De 1959 à 1967, il fut élu délégué à plusieurs niveaux. Il s’occupa particulièrement de l’éducation syndicale des cheminots, et fut membre du collectif Éducation de l’Union départementale CGT de Haute-Garonne.

Jean Canal prit sa retraite en 1978 et s’établit à Foix où il fut secrétaire de la section des retraités jusqu’en 2000. En 1979, il participa à la création d’un comité de défense et d’expansion de la ligne SNCF de Toulouse à Latour-de-Carol et en fut le président. Il fut également membre du conseil d’administration de l’Institut régional d’histoire sociale de la CGT et du collectif régional de l’IHS des cheminots. En 1962, il avait adhéré au Parti communiste.

Son fils Bernard était également cheminot à Toulouse.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18536, notice CANAL Jean par Pierre Lapeyre, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 2 mai 2022.

Par Pierre Lapeyre

SOURCES : Arch. Fédération CGT des Cheminots. — Registres du secteur CGT des cheminots de Toulouse. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — Notes de Pierre Vincent. — Témoignage écrit de l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément