BOUYGUES Paul, Edmond, Gaëtan

Par Jean-Marie Guillon

Né le 7 août 1886 à Levallois-Perret (Seine), tué au combat le 10 juin 1944 au Plan d’Aups (Var) ; officier de marine marchande ; Milices socialistes.

Capitaine de vaisseau (au long cours), Paul Bouygues était le chef adjoint du maquis que les Milices socialistes de Marseille avaient organisé avec l’aide du Special Operations Executive (SOE) dans le massif de la Sainte-Baume, autour de la ferme de La Coutronne, à la limite des communes d’Auriol (Bouches-du-Rhône) et du Plan d’Aups (Var). Ce maquis, dont les premiers éléments avaient été mis en place fin mai 1944, se constitua dans le cadre de la mobilisation consécutive au 6 juin 1944. Paul Bouygues trouva la mort, comme Lucien Dussart, le chef du maquis, lors de l’attaque conduite par les Allemands au matin du 10 juin. Il fut inhumé au cimetière du Plan d’Aups. Une stèle commémorative a été érigée sur les lieux de l’attaque en 1945. Son nom a été donné à un boulevard de Marseille (10e arr.) par la délibération du 23 juillet 1945. Il obtint la mention « Mort pour la France ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185377, notice BOUYGUES Paul, Edmond, Gaëtan par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 20 septembre 2016, dernière modification le 20 juillet 2020.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Site internet Mémoire des Hommes.— SHD 13P54, rapport de gendarmerie du 9 août 1958. — Arch. Dép. Var 1W99.— Témoignages.— Adrien Blès, Dictionnaire historique des rues de Marseille, Marseille, Éd. Jeanne Laffitte, rééd. 2001.— Alain Decanis, « La Résistance en pays Sainte-Baume (1940-1944) », Pays Sainte-Baume n°4, 1997.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément