CANAT René, Jean

Par Alain Dalançon, Jacques Girault

Né le 4 mars 1903 à Arçais (Deux-Sèvres), mort le 1er décembre 1988 à Saint-Jean d’Angély (Charente-Maritime) ; instituteur puis professeur ; secrétaire départemental de Charente-Maritime du SNCM.

Son père, Emile Canat, était chef de gare ; sa mère, née Lucie Philippe, n’avait pas de profession.

René Canat fut élève maître, de 1920 à 1923, à l’École normale d’instituteurs de Loches (Indre-et-Loire), où il obtint le brevet supérieur et le certificat d’aptitude à l’enseignement de la gymnastique. Il enseigna à Loches comme instituteur puis accomplit son service militaire de 1923 à 1925.

Revenu à la vie civile, il épousa le 24 août 1925 à Saleignes (Charente-Inférieure/Maritime) Louise Chauveau, avec laquelle il eut deux filles.

Il enseigna comme instituteur dans différentes écoles d’Indre-et-Loire (à Sainte-Maure en 1925, La Riche en 1925-1926, Saint-Pierre-des-Corps 1928-1930). Il poursuivait en même temps des études supérieures à la faculté des sciences de Poitiers où il obtint des certificats (SPCN en 1926, chimie agricole en 1927, physique générale en 1929) et acquit la licence ès sciences en 1930.

Il put ainsi être nommé professeur délégué à l’école primaire supérieure de garçons de Savenay (Loire-inférieure/Atlantique) en janvier 1930, puis être affecté en octobre 1930 à l’EPS de Saint-Jean-d’Angély où il effectua tout le reste de sa carrière. Il habitait alors 40, rue des Jacobins. Il était membre du Syndicat national des EPS affilié à la FGE-CGT.

Mobilisé en septembre 1939, il reprit son service à la rentrée de 1940. À la Libération, il était toujours professeur dans l’EPS devenu collège moderne, et était secrétaire départemental de Charente-Maritime du Syndicat national des collèges modernes. Il adhéra ensuite au Syndicat national de l’enseignement secondaire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18539, notice CANAT René, Jean par Alain Dalançon, Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 3 janvier 2021.

Par Alain Dalançon, Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat. F 17 28262. — Arch. Dép. Deux-Sèvres, état civil d’Arçais. — Arch. mun. Saint-Jean-d’Angély, listes électorales de 1935 — Annuaires de l’Éducation nationale — Arch. IRHSES, Bulletin du SNCM.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément