CANCE Pierre, Édouard, Louis

Par Jacques Girault

Né le 17 mai 1924 à Nointôt (Seine Inférieure, Seine-Maritime), mort le 28 juin 1983 à Draguignan (Var) ; professeur ; secrétaire de la section communiste de Draguignan (Var).

Pierre Cance en militaire
Pierre Cance en militaire
Communiqué par sa famille.

Son père, René Cance, instituteur, marié à une institutrice, devint député, puis maire communiste du Havre (Seine-maritime). Pierre Cance obtint le baccalauréat au lycée François 1er au Havre et entra comme interne en classes de mathématiques supérieures au lycée Hoche à Versailles puis au lycée Louis le Grand à Paris. Il devint à partir d’octobre 1943 surveillant d’externat au collège de Romorantin (Loir-et-Cher).
Cance avait adhéré dès son adolescence aux Jeunesses communistes. En juin 1944, à l’annonce du débarquement en Normandie, il quitta son établissement pour rejoindre son père et son oncle Georges Cance dans un groupe résistant de Francs tireurs-partisans français dans le Lot et en Corrèze (pseudonyme « Jésus ») qui fut intégré dans la première armée française qui participa à la libération de l’Alsace comme sergent. Blessé le 14 décembre 1944 lors d’une attaque dans la région du col du Bonhomme, il refusa de rester dans l’armée et de partir combattre en Indochine. Il adhéra au Parti communiste français en 1944.
Élève de l’École normale nationale d’apprentissage, professeur de mathématiques et de sciences au centre d’apprentissage de Montgeron en 1947, Cance fut nommé en 1950 au collège technique de Draguignan où il resta jusqu’en 1982 (invalidité). Il obtint une licence d’Histoire à la Faculté des Lettres d’Aix-en-Provence au début des années 1960.
Membre du Syndicat national de l’enseignement technique et professionnel CGT, secrétaire de la section syndicale de son établissement pendant toute sa carrière, Cance fut membre de sa commission administrative académique.
Marié en 1947, veuf en janvier 1949, il épousa, en janvier 1951 au Havre, Micheline Baheux, communiste, fille d’un ouvrier métallurgiste, René Baheux, militant communiste qui mourut en déportation. Le couple eut trois enfants.
Secrétaire de la section communiste de Draguignan au milieu des années 1960 après avoir longtemps siégé dans son comité et son bureau, Cance représentait le PCF dans le canton de Comps où il possédait un terrain. Aussi fut-il candidat pour le Conseil général en 1970 (30 voix, quatrième position) et en 1976 (27 voix, cinquième position). Toujours membre du comité de la section communiste, il fut candidat à toutes les élections municipales de Draguignan entre 1953 et 1977 (par exemple, le 15 mars 1959, en dixième position sur la liste « de défense républicaine et laïque pour les libertés communales » présentée par la PCF.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18543, notice CANCE Pierre, Édouard, Louis par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 2 janvier 2021.

Par Jacques Girault

Pierre Cance en militaire
Pierre Cance en militaire
Communiqué par sa famille.

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Renseignements fournis par son épouse et par sa famille.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément