CANDAS Serge

Par Alain Petit

Né le 24 août 1921 à Auchel (Pas-de-Calais), fusillé le 17 juin 1942 à Arras (Pas-de-Calais) ; mineur à la Compagnie des mines de Marles ; dirigeant des Jeunesses communistes de Saint-Pierre-les-Auchel (Pas-de-Calais).

Fils de Jules Candas, mineur, et de Solange Chatelain, ménagère, Serge Candas était célibataire et domicilié au 10 rue de Thiers à Auchel au moment de la Seconde Guerre mondiale. C’est à partir de l’Occupation que Serge Candas s’engagea dans les Jeunesses communistes clandestines, avec la responsabilité des jeunes de Saint-Pierre-les-Auchel. Affilié au Parti communiste depuis janvier 1942, Serge Candas fit partie de la section d’Auchel et s’occupa de la distribution des tracts. Il fut par la suite chargé du matériel que lui remettait Joseph Mattéï par l’intermédiaire de Jean Treffier, ce qui laisse supposer que Serge Candas était à ce moment-là le responsable « O » [Organisation] de la section d’Auchel. Serge Candas participa un peu plus tard à l’attentat contre le commissaire de police d’Auchel. Poursuivi depuis le 31 mai 1941 pour distributions de tracts, Serge Candas fut arrêté à Auchel le 20 avril 1942 en possession d’un revolver, de munitions et de documents sur l’organisation communiste des secteurs d’Auchel, de Marles et de Bruay. Condamné à mort, Serge Candas fut exécuté le 17 juin 1942 à 20 h 30 à la citadelle d’Arras.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18550, notice CANDAS Serge par Alain Petit, version mise en ligne le 3 février 2014, dernière modification le 4 septembre 2020.

Par Alain Petit

SOURCES : Arch. Dép. Pas-de-Calais : M. 5022/2. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément