BERTIN Paul, Albert, Louis

Par Daniel Grason

Né le 17 janvier 1926 à Paris (Xe arr.), tué le 19 août 1944 à Neuilly-sur-Seine (Seine, Hauts-de-Seine) ; membre des Forces Française Combattantes (F.F.C.) du groupe Liberté, F.F.I.

Fils de Albert Bertin, frappeur, et de Renée Perrocheau, mécanicienne, Paul Bertin accompagné Justin Caussin et d’Émile Hervelin effectua une mission de reconnaissance dans la nuit du 19 au 20 août 1944 près du dépôt de munitions Montebello, boulevard Richard-Wallace à Neuilly-sur-Seine. Repérés par des soldats allemands tous les trois furent tués.
Le ministère des Anciens combattants lui attribua la mention « Mort pour la France », il a été homologué F.F.I. et F.F.C. Dans le hall de la mairie de Neuilly-sur-Seine les noms de ceux qui participèrent aux combats ont été gravés dans le marbre, dont celui de Paul Bertin : « Morts pour la France au cours des combats de la Libération. Période du 19 au 25 août 1944 ».
Une plaque portant son nom et celui de Paul Bertin a été posée boulevard Richard-Wallace sur le lieu où les trois résistants furent tués.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185577, notice BERTIN Paul, Albert, Louis par Daniel Grason, version mise en ligne le 7 novembre 2016, dernière modification le 28 juin 2019.

Par Daniel Grason

SOURCES : SHD, Caen AC 21 P 21735. – Bureau Résistance GR 16 P 54506. – Site internet Gilles Primout « La Libération de Paris ». – Site internet GenWeb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément