CHALEIX Anna, Pauline [veuve MIRABLON]

Par Dominique Tantin, Isabel Val Viga

Née le 12 mars 1885 à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), massacrée le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane ; sans profession ; victime civile.

plaque famille Chaleix - Mirablon, cimetière Oradour-sur-Glane
plaque famille Chaleix - Mirablon, cimetière Oradour-sur-Glane
crédit : Isabel Val Viga

Anna Chaleix était la fille de Gilbert (né le 21 mai 1849, à Limoges et décédé le 21 avril 1914, à Oradour-sur-Glane), charron, et de son épouse Marie née Bétoulle (née le 17 septembre 1852, à Saint-Christophe et décédée avant 1944), sans profession, domiciliés dans le Bourg d’Oradour-sur-Glane. Ses parents s’étaient mariés le 23 février 1876 à Bussière-Boffy.
Elle était la quatrième d’une fratrie de six filles, Herminie Anne (née le 5 août 1877) épouse de Gilbert Laroche, Marie Louise Marceline (née le 3 août 1879 et décédée en 1939) épouse de Guillaume Gallancher, Marie Antoinette (née le 1er octobre 1882) épouse de François Villeger, Marie Louise Jeanne* (née le 22 février 1888) épouse de Jean Lesparat* (parents de Jean Marie Gilbert Fernand* époux de Marcelle Grand*, parents de Monique*), Marie Adèle née le 16 décembre 1889) épouse Pozzoni, toutes nées à Oradour-sur-Glane.
Elle avait émigré aux États-Unis avec une de ses sœurs, rejoindre une partie de sa famille déjà installée. Elles avaient épousé des émigrants européens.
C’est la qu’elle rencontra Ernest Mirablon (né le 30 juillet 1871, à Paris XIIIe arr.) marchand- détaillant en épicerie, originaire de la région parisienne. Leur mariage fut célébré en 1906. De cette union naquit un fils, Albert* (né le 1er mars 1909, à Paterson, New Jersey, États-Unis). Ils tenaient une belle boutique d’alimentation à Paterson, New-Jersey.
Les deux sœurs revinrent en France en 1926 et s’installèrent à Limoges. Ernest Mirablon décéda le 12 octobre 1938 à Limoges (sur les registres d’état civil en ligne acte n°1290).
Anne Chaleix, qui ne s’était pas remariée, était domiciliée 14 avenue de Toulouse, à Limoges (Haute-Vienne), ville où résidait aussi son fils, Albert Mirablon*, qui avait épousé le 15 décembre 1938 à Limoges, Renée Foussat.
En 1944, Anna Chaleix était revenu vivre à Oradour-sur-Glane, auprès de sa famille.
Elle fut victime du massacre perpétré par les SS du 1er bataillon du 4e régiment Der Führer de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich et brûlée dans l’église avec sa sœur, sa petite nièce et une partie de sa famille et l’ensemble des femmes et des enfants d’Oradour-sur-Glane. Son fils arrivé à bicyclette avec un groupe de cyclistes, fut mitraillé puis brûlé dans la Forge Beaulieu dans laquelle les hommes furent massacrés, son corps fut identifié. Son beau-frère et son neveu furent mitraillés puis brûlés dans l’une des six granges dans lesquelles les hommes furent massacrés
Anna Chaleix obtint la mention « Mort pour la France » par jugement du tribunal de Rochechouart du 10 juillet 1945.
Son nom figure sur le monument commémoratif des martyrs du 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane.

Voir Oradour-sur-Glane

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185666, notice CHALEIX Anna, Pauline [veuve MIRABLON] par Dominique Tantin, Isabel Val Viga, version mise en ligne le 27 septembre 2016, dernière modification le 30 avril 2021.

Par Dominique Tantin, Isabel Val Viga

plaque famille Chaleix - Mirablon, cimetière Oradour-sur-Glane
plaque famille Chaleix - Mirablon, cimetière Oradour-sur-Glane
crédit : Isabel Val Viga

SOURCES : Liste des victimes, Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane. — Guy Pauchou, Dr Pierre Masfrand, Oradour-sur-Glane, vision d’épouvante, Limoges, Lavauzelle, 1967, liste des victimes, pp. 138-194. — Jean-Jacques Fouché, Oradour, Paris, Liana Levi, 2001, p. 157. — MémorialGenWeb. — Archives État civil de la Haute-Vienne et Paris, actes de naissances, mariages, décès, recensements. — Série Destin, Albert Mirablon, Centre de mémoire. — Acte de décès d’Ernest Mirablon communiqué par Marie-Line LABERGERE (avril 2021).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément