HEMERY François

Par Jean-Louis Panicacci

Né en 1918, abattu le 2 septembre 1944 à Saint-Étienne de Tinée (Alpes-Maritimes) ; douanier ; résistant FFI.

Célibataire. À l’issue de la mobilisation FFI effectuée dans la vallée de la Tinée le 15 août 1944 par le capitaine Jouglard, membre de l’ORA, les FFI locaux, après avoir fait capituler la garnison allemande réfugiée au Bancairon le 18 août, se préoccupèrent d’éviter les infiltrations opérées par des chasseurs bavarois depuis les crêtes frontalières.
Le 2 septembre, le douanier François Hemery et le garde forestier Jean Vial* furent envoyés sans armes par leur chef en mission de reconnaissance vers Saint-Dalmas le Selvage.
Parvenus au pont Haut, à la limite des deux communes, ils furent interceptés par une patrouille allemande qui les exécuta car ils étaient porteurs du brassard FFI, leurs corps étant ensuite jetés au fond du vallon.
Une stèle placée sous le Pont Haut, côté Saint-Dalmas le Selvage, rappelle les circonstances de leur mort.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185677, notice HEMERY François par Jean-Louis Panicacci, version mise en ligne le 28 septembre 2016, dernière modification le 18 janvier 2021.

Par Jean-Louis Panicacci

SOURCES : Archives du musée de la résistance azuréenne, Martyrologe — Chanoine Étienne Galléan, Histoire de Saint-Étienne de Tinée, Nice, chez l’auteur, 1977 — Jean-Louis Panicacci, Les lieux de mémoire de la Deuxième guerre mondiale dans les Alpes-Maritimes, Nice, Serre, 1997 — Témoignage de Jean-Marie Jouglard recueilli en 1979.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément