SMILEVITCH Samuel, Élie ou Émile

Par Jean-Louis Panicacci, Dominique Tantin

Né le 11 janvier 1915 à Paris (XIIe arrondissement), abattu le 25 juin 1944 à Cannes (Alpes-Maritimes) ; employé de bureau ; résistant FTP.

Samuel Smilevitch était le fils d’Isaac et d’Emma Neimann. Il avait épousé Berthe Kaminski et il était père d’un enfant. Résidant à Cannes,Croix de guerre avec 7 citations, médaille militaire, invalide de guerre à 60 %, il était Secrétaire de la Maison des Prisonniers de Cannes.
Il rejoignit la Résistance et devint (Alias Sextant), membre du groupe FTP Jean-Marie, 40e compagnie F.T.P.F., 1er détachement, 3e groupe.
Fait prisonnier avec sa femme par le Groupe d’Action du PPF le 24 juin 1944, il fut conduit à la villa Conchita à Cannes. Il fut exécuté d’une balle dans la tête au sous-sol de la villa Montfleury. Son corps fut retrouvé par un promeneur à Mougins.
Son acte de décès fut dressé le 26 juin 1944 à Mougins. Il est inscrit à Cannes sur le Monument aux Morts et sur une plaque commémorative rue Le Poussin.
Il n’est recensé sur aucune base de données des victimes juives ni sur le site Mémoire des Hommes (résistant).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185700, notice SMILEVITCH Samuel, Élie ou Émile par Jean-Louis Panicacci, Dominique Tantin, version mise en ligne le 29 septembre 2016, dernière modification le 9 décembre 2020.

Par Jean-Louis Panicacci, Dominique Tantin

SOURCES : Arch. Dép. Alpes-Maritimes, 28 W 075 — Archives du musée de la Résistance azuréenne, Martyrologe — Peter Leslie, The liberation of the Riviera, the Resistance to the nazis and the story of its heroic leader Ange-Marie Miniconi.. — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément