URVOYE de CARBOUREUX

Par Pierre Baudrier

Déserteur après la révolution de 1830, se croyant libéré par elle de tout engagement.

Caporal au 1er de ligne, il s’était engagé avant 1830, espérant de ses relations, sous la branche aînée, une carrière rapide. Déçu sur ce point, et la révolution aidant, il se croit libre de quitter l’armée. Il se marie, cachant sa situation militaire à l’officier d’état-civil. Le 1er conseil de guerre le laisse à la vie civile mais sanctionne de deux ans de prison la vente d’effets militaires.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185749, notice URVOYE de CARBOUREUX par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 2 octobre 2016, dernière modification le 2 octobre 2016.

Par Pierre Baudrier

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 15 juin 1832, p. 820, 2e col.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément