CANONNE Germaine, Madeleine, Gabrielle

Par Gilles Morin

Née le 26 avril 1909 à Saint-Quentin (Aisne), morte le 26 avril 2009 à Angers (Maine-et-Loire) ; institutrice ; militante socialiste SFIO du Maine-et-Loire.

Fourni par Marie Anne Guéry

Licenciée ès Lettres, professeur d’Anglais au lycée de jeunes filles d’Angers durant l’Occupation, Germaine Canonne se fit nommer institutrice à la Libération. Responsable du comité des femmes françaises de l’Union des femmes française, elle fut élue adjointe au maire d’Angers (Auguste Allonneau SFIO) de 1945 à 1947 ; elle s’occupait de toutes les œuvres sociales de la mairie. Elle fut ensuite réélue conseillère municipale en 1947.
Germaine Canonne fut élue conseillère générale du canton d’Angers-Sud-Est et vice-présidente du conseil général en 1945-1949, contre le futur député MRP, Barangé. Battue en 1949 par un candidat RPF, Bourdeillon, elle rassembla 16,8 % des suffrages au premier tour et 13,3 % au 2e tour, après avoir refusé de se désister pour le MRP Jarry qui l’avait devancée au premier tour.
Germaine Canonne fut présentée sur les listes SFIO aux législatives de 1945, juin et novembre 1946, toujours en position inéligible (elle était au mieux placée en troisième rang de la liste socialiste qui comptait six candidats).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18578, notice CANONNE Germaine, Madeleine, Gabrielle par Gilles Morin, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 1er juillet 2016.

Par Gilles Morin

Fourni par Marie Anne Guéry

SOURCES : Arch. Nat., F/1a/3214, 3228, 3353 ; F/1cII/109/A, 270, 271, 278, 312 ; F/1cIV/153. — Arch. OURS, correspondance Maine-et-Loire. — Profession de foi, juin 1946.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément