PONTIROLI Robert Joseph

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 6 juillet 1923 à Dijon (Côte-d’Or), exécuté sommairement le 26 août 1944 à Fontaine-lès-Dijon (Côte-d’Or) ; mécanicien ; résistant du maquis "Liberté", FFI.

Robert Pontiroli. Source : Coll.Privée Ponnavoy
Robert Pontiroli. Source : Coll.Privée Ponnavoy

Robert Pontiroli était le fils de Laurent, employé à la Société nationale des chemins de fer et de Marie Barbey. Il était célibataire et demeurant chez ses parents, 11 rue Aloysius-Bertrand, à Dijon. Il exerçait la profession de mécanicien au journal "Les Dépêches".
Soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), il appartenait au maquis "Liberté". Chargé d’une mission à Dijon avec son camarade Jean Darnet, ils partirent en camion en passant par Daix où ils tombèrent dans une embuscade, probablement suite à une dénonciation.
Ramenés par les Allemands à Fontaine-lès-Dijon, ils furent interrogés et torturés toute la nuit puis fusillés au petit matin sur le chemin de Fontaine à Ahuy, aujourd’hui rue des Templiers.
Il obtint la mention "Mort pour la France" le 10 août 1945.
Son nom figure sur la stèle commémorative située rue des Templiers, à Fontaine-lès-Dijon, sur le lieu de son supplice.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185807, notice PONTIROLI Robert Joseph par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 4 octobre 2016, dernière modification le 17 mars 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

Robert Pontiroli. Source : Coll.Privée Ponnavoy
Robert Pontiroli. Source : Coll.Privée Ponnavoy

SOURCES : Gilles Hennequin in "Résistance en Côte-d’Or", Dijon 1985.— Articles commémoratifs du journal "Le Bien Public" de Dijon.— État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément