BEZOUT Léon

Par Pierre Baudrier

Médaillé de Juillet (1830), professeur, directeur d’établissements d’enseignement, guide des gardes nationaux de l’Eure et de Seine-Inférieure accourus à Paris à l’annonce de la révolution de 1830.

Né à Marmande, il fit de brillantes études qui le détournèrent rapidement du métier de peintre en bâtiment auquel son milieu d’origine le destinait et lui firent quitter son pays natal pour enseigner et diriger des établissements d’enseignement à Ruffec, Paris, en Angleterre, à Bordeaux, Paris, Rouen. Il épousera une Anglaise maîtresse de pension, Miss Clarck.
Il avait la plume facile, publiant des ouvrages savants, débordait d’activité et à l’annonce de la révolution de 1830 prit la tête des gardes nationaux de l’Eure et de Seine-Inférieure accourus à Paris. On lui décerna la médaille de Juillet. Il publiera un récit de leur escapade suivi en 1831 d’une seconde pièce politique : « Encore un mot sur notre situation actuelle ». L’enseignement et l’érudition le reprirent et il s’installa à Bordeaux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185881, notice BEZOUT Léon par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 7 octobre 2016, dernière modification le 17 mai 2018.

Par Pierre Baudrier

SOURCE : La littérature française contemporaine 1827-1840 … le tout accompagné de notes biographiques … par J. M. Quérard. Tome premier, Paris, Daguerre frères, 1840.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément