SOUBIRAN Jean, Marius

Par Daniel Grason

Né le 22 août 1923 à Paris (XVe arr.), exécuté le 19 août 1944 au lieudit La Patte d’Oie à Gonesse (Seine-et-Oise, Val-d’Oise) ; auxiliaire homme d’équipe à la S.N.C.F. ; membre des Jeunesses Communistes ; F.F.I.

Fils de Pierre Alban Soubiran, facteur des postes, et de Jeanne Marie Chapelain, sans profession, Jean Soubiran s’était marié avec Yvonne Gasnault le 22 juillet 1944 à Drancy (Seine, Seine-Saint-Denis), où il demeurait 26 rue des Cerisiers. Le 18 août 1944 alors qu’il était en mairie, il fut fait prisonnier par des soldats allemands. Il a été exécuté le 19 août à au lieudit La Patte d’Oie à Gonesse. Son inhumation se déroula au carré militaire du cimetière de Drancy.
Son nom a été inscrit sur la stèle commémorative des agents de la S.N.C.F. en gare du Bourget, ainsi que sur la plaque dédiée aux F.F.I.-F.T.P., posée à l’entrée de la mairie de Drancy. Le conseil municipal donna son nom à une rue de la ville.
Le ministère des Anciens combattants lui attribua la mention « Mort pour la France », Jean Soubiran a été homologué F.F.I.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185915, notice SOUBIRAN Jean, Marius par Daniel Grason, version mise en ligne le 24 octobre 2016, dernière modification le 28 septembre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. 109W 2. – SHD, Caen AC 21 P 161358. – Bureau Résistance GR 16 P 553527. – Site internet GenWeb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément