BORDAT Pierre

Par Michel Gorand

Né le 17 mai 1924 à Paris (XIVe arr.), mort en action le 27 juillet 1944 à Gargilesse-Dampierre (Indre). Manœuvre. Résistant FTP-FFI.

Fils de Bordat Georges, Jean, Alexandre et d’Abrioux Marguerite, Andrée. Pierre Bordat était célibataire, manœuvre, et domicilié à La Châtre, 34 rue Nationale. Résistant FTP, membre des Forces françaises de l’Intérieur (FFI), il fut tué dans le ravin du Moulin Garat le 27 juillet 1944, sur la commune de Gargilesse, lors de l’attaque du maquis de Dampierre, par les soldats allemands et les miliciens. « Mort pour la France ». Déclaration de décès le 30 juillet de Fernand Perrot, 43 ans, cultivateur à Gargilesse. Cité à l’ordre de la Brigade (n°182-12ème RM, Subdivision de Châteauroux) « le 27 juillet 1944 au camp de Dampierre a été tué glorieusement à son poste de combat ». Son nom est inscrit sur la stèle érigée en 1945 sur la place de Dampierre ainsi que sur une plaque apposée au Moulin Garat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article186025, notice BORDAT Pierre par Michel Gorand, version mise en ligne le 14 octobre 2016, dernière modification le 10 janvier 2022.

Par Michel Gorand

SOURCE : registre des décès de Gargilesse-Dampierre. Mairie de Montgivray (Indre).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément