CARBONNELLE Michel

Par Annie Pennetier

Né le 1er mars 1921 à Amiens (Somme), tué à Amiens (Somme) le 31 août 1944 ; conducteur d’automobiles ; résistant FFI.

Michel Carbonnelle demeurait rue Eloi Morel dans le quartier Saint-Pierre d’Amiens. Avec un petit groupe de résistants, il se rua à l’assaut des soldats allemands restés dans la Citadelle d’Amiens lors de la libération de la ville . Touché d’une balle au poumon en sortant de son abri pour faire feu, il mourut de sa blessure.

Une plaque commémorative à l’entrée de la citadelle indique : "31 août 1944-Morts pour la Libération" et donne 5 noms : M. Bienaime, M. Carbonnelle, A. Durouchez, Adrien Arthur Langlet, M. Letourniant.
La rue des "lits militaires" à Amiens porte le nom de Michel Carbonnelle.


Amiens (citadelle)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article186145, notice CARBONNELLE Michel par Annie Pennetier, version mise en ligne le 18 octobre 2016, dernière modification le 25 avril 2021.

Par Annie Pennetier

SOURCES : Jacques Lejosne, Jackie et Françoise Fusillier, Amiens 1940-1945, A la rencontre des plaques de rues en hommage aux résistants 2016 . — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément