BOUFFARD Paul

Par Dominique Tantin

Né le 12 juillet 1913 à Souvigné (Deux-Sèvres), exécuté sommairement le 14 août 1944 à Château-Gaillard, commune de Juicq (Charente-Inférieure, Charente-Maritime) ; brigadier de police ; résistant FFI du maquis 18 de l’Armée secrète (AS), groupe J. Bernard.

Fils d’Alix et de Marie Thérèse Paquault, Paul Bouffard épousa Fernande Combemorel. Le couple eut trois enfants prénommés Jacques, Pierre et Colette.
Paul Bouffard était brigadier de police à Saint-Jean-d’Angély (Charente-Inférieure, Charente-Maritime). Il fut mobilisé au 188e RALT en 1939/1940.
Il rejoignit le maquis 18 de l’Armée Secrète, groupe dit « Jean Bernard », du pseudonyme de son chef, Louis-Eugène Bastard.
Il trouva la mort lors de l’attaque allemande du Château-Gaillard. Il obtint la mention « Mort pour la France », fut décoré à titre posthume de la Croix de guerre et cité à l’Ordre de la Résistance.
Il est inhumé dans le carré militaire du cimetière communal de Saint-Jean-d’Angély. Son nom est inscrit sur les Monuments aux Morts de Juicq, Saint-Hilaire-de-Villefranche et Saint-Jean-d’Angély en Charente-Maritime ainsi que sur celui de sa commune natale.

Voir Château-Gaillard, Juicq

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article186223, notice BOUFFARD Paul par Dominique Tantin, version mise en ligne le 21 octobre 2016, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Dominique Tantin

SOURCES : SHD-AVCC, Caen AC 21 P 29182 (à consulter). — AERI, CD-Rom Charente-Maritime, Le combat de Château-Gaillard, Philippe Macault. — Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément