MADIER de MONTJAU Joseph Paulin

Par Pierre Baudrier

Magistrat engagé, du Ier au Second Empire ; qualifia la monarchie de Juillet d’« épouvantable abus de pouvoir ».

Né le 11 février 1785 à Bourg-Saint-Andéol, mort au Pré-Saint-Gervais le 10 mai 1865.
Étudie le droit à Grenoble et Strasbourg, auditeur au Conseil d’État en 1810, inspecteur général extraordinaire des droits réunis en 1811, conseiller à la cour de Nîmes en 1813. Poursuivi disciplinairement pour avoir refusé de donner des renseignements à la justice sur l’existence d’un gouvernement occulte qu’il avait dénoncé dans des pétitions à la chambre des députés, il comparaît à la barre de la cour de cassation les 28-30 novembre 1830, condamné à la censure avec réprimande et aux frais. Député de Castelnaudary en juin 1830, commissaire à la chambre des députés pour soutenir l’accusation contre les anciens ministres. Procureur général à Lyon en 1830, conseiller à la cour de cassation, 14 mai 1831 (chambre des requêtes). Député de l’Ardèche 1831-1837. Démissionne de la cour de cassation le 27 mars 1848 pour protester contre les atteintes à l’inamovibilité de la magistrature. Député, blessé à la barricade Sainte-Marguerite à la suite du coup d’État, arrêté le 5 décembre 1851 et expulsé du territoire par mesure de sûreté publique. Bientôt rendu à la liberté, il vécut depuis dans la retraite.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article186294, notice MADIER de MONTJAU Joseph Paulin par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 27 octobre 2016, dernière modification le 2 mars 2020.

Par Pierre Baudrier

ŒUVRE : Du gouvernement occulte, de ses agents et de ses actes, 1820. – Fondateur du journal L’Esprit public.

SOURCE : Le tribunal et la cour de cassation : notices sur le personnel (1791-1879), Paris, Impr. Nationale, 1879, pp. 233-235.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément