DOUAY Roland, Yves

Par Annie Pennetier

Né le 3 février 1925 à Amiens (Somme), tué en action le 31 août 1944 à Amiens ; ouvrier plâtrier ; résistant FFI.

Cliche fourni par Philippe Pauchet.

Fils de Marceau Douay, plâtrier, et de Yvonne Fernet, vestonnière, Roland Douay habitait rue Voltaire à Amiens. Le 1er août 194, il s’engageai dans la 4e Compagnie FTIl s’était engagé dans les FFI quelques semaines avant la libération de la ville le 31 août 1944. Des combats eurent lieu dans la citadelle mais aussi dans le quartier Saint-Pierre où les soldats allemands s’accrochèrent à leur position entre la route d’Allonville et la rue Voltaire, au "chien de Défense". Dans les combats, Roland Douay fut atteint en plein front par une balle ennemie et tué sur le coup alors qu’il s’apprêtait à tirer depuis une embrasure de porte.
À l’intérieur du cimetière Saint-Pierre d’Amiens où son corps repose, son nom est gravé sur la plaque commémorative - " Les Anciens du Stade et du Sporting à leurs Amis décédés depuis la fondation de leur société " ainsi que sur le monument aux morts de la ville. Par délibération municipale du 6 mars 1953, l’impasse Nivel dans le quartier Saint-Pierre a pris le nom de Roland-Douay.

Roland Douay était titulaire de la carte de Combattant volontaire à titre posthume.

Voir Amiens, Rue Voltaire le 31 août 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article186345, notice DOUAY Roland, Yves par Annie Pennetier, version mise en ligne le 13 décembre 2016, dernière modification le 14 avril 2021.

Par Annie Pennetier

Cliche fourni par Philippe Pauchet.

SOURCES : Jacques Lejosne, Jackie et Françoise Fusillier Amiens1940-1945. A la rencontre des plaques de rues en hommage aux résistants, 2016. — MémorialGenweb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément