CAILLIARD Jean, Marie, Albert

Par Frédéric Stévenot

Né le 13 janvier 1926 à Vervins (Aisne), tué en action le 6 , le 9 ou le 10 août 1944 (selon les sources) à Vervins ; résistant FTPF-FFI.

Le père de Jean-Marie Cailliard, Édouard, né à Aisonville, travaillait comme contremaître à Vervins ; sa mère Marie Georgette Hulin était ménagère. La famille habitait la cité ouvrière.

Membre des FFI-FTPF (dont le chef de groupe était René Laurent, 14e détachement), Jean-Marie Cailliard [1] fut blessé mortellement, lors d’une opération de sabotage de voie ferrée. Il est inhumé dans le cimetière de sa commune.

Reconnu « Mort pour la France » à titre militaire (AC 21 P 36899), le 25 avril 1945, Jean-Marie Cailliard fut homologué comme FFI (GR 16 P 100954).

La commune de Vervins a donné le nom du résistant à l’une des rues et une impasse ; une plaque commémorative perpétue son souvenir, avec une date de mort différente de celle qui a été indiquée plus haut :
« A la mémoire de
Jean-Marie CAILLIARD
Mort pour la France
le 9 août 1944
à l’age de 18 ans
1926-1944 ».

Jean-Marie Cailliard figure également sur le monument aux morts de Vervins, près de l’ancien tribunal.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article186350, notice CAILLIARD Jean, Marie, Albert par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 1er novembre 2016, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Frédéric Stévenot

SOURCES. AVCC Caen 21 P 36899 . — Sites Internet : Mémoire des hommes ; SGD, dossiers adm. de résistants ; Généalogie Aisne.

ICONOGRAPHIE : Généalogie Aisne

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément