ARENA Joseph [Pseudonyme dans la Résistance Clément]

Par Jean-Louis Panicacci

Né en 1899 à Cannes (Alpes-Maritimes), exécuté le 28 août 1944 à Nice (Alpes-Maritimes) ; maître d’hôtel ; résistant gaulliste.

Membre des Corps francs de la Libération de Cannes, Joseph Arena, en compagnie du patriote Lucien Corbé, quitta Cannes (libérée le 24 août) pour gagner Nice. Repérés le 28 août au matin, en train de traverser à gué le fleuve Var, par des sentinelles allemandes postées à Sainte-Marguerite pour surveiller les mouvements éventuels des avant-gardes américaines parvenues à Saint-Laurent du Var le soir du 27, ils furent interceptés et conduits au fort Séré de Rivières de la Batterie russe. Interrogés et torturés une bonne partie de la journée, ils ne déclarèrent rien d’extraordinaire et furent achevés vers 21 heures 30, peu avant la retraite définitive des derniers défenseurs de la 148e Ersatz Division.
Son nom figure sur le monument aux morts de Cannes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article186398, notice ARENA Joseph [Pseudonyme dans la Résistance Clément] par Jean-Louis Panicacci, version mise en ligne le 2 novembre 2016, dernière modification le 22 avril 2021.

Par Jean-Louis Panicacci

SOURCES : Arch. Dép. Alpes-Maritimes, 159 W 0049 Parquet de Nice (liste des patriotes tués par l’Occupant, les Miliciens et les GAPPF). — Archives du musée de la Résistance azuréenne, Martyrologe. — Jean-Louis Panicacci, La Résistance azuréenne, Nice, Serre, 1994.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément