GOGUET Pierre, Yves, Alain

Par Dominique Tantin, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 11 mai 1925 à Rochefort-sur-Mer (Charente-Inférieure, Charente-Maritime), mort le 7 juillet 1944 ; agent SNCF ; résistant des Francs-tireurs et partisans français (FTPF) et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Pierre Goguet entra à la SNCF et il était sous l’occupation, ajusteur-mécanicien à La Rochelle (Charente-Maritime).
Il entra dans la Résistance au printemps 1944 en rejoignant un groupe FTP où il prit le pseudonyme de "Le Bouc Jacques".
Il fut arrêté par les Allemands le 27 juillet 1944 au cours d’une mission à Pouillac et interné à la prison Lafond, à La Rochelle. Sa trace est ensuite perdue. On peut supposer qu’il décéda lors des interrogatoires et tortures subies au siège de la Sipo-SD. son corps ne fut pas retrouvé. On le fit sans doute disparaître pour qu’il n’en reste aucune trace ce qui était une des méthodes de l’ennemi.

Il obtint la mention « Mort pour la France » et en 1965 le titre de "Déporté et interné résistant". Il fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom est inscrit à La Rochelle sur le monument aux Morts et sur le Monument commémoratif de la SNCF.
Si vous possédez des informations plus précises et des documents sur cette victime, merci de prendre contact avec le Maitron des Fusillés (voir page d’accueil).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article186414, notice GOGUET Pierre, Yves, Alain par Dominique Tantin, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 2 novembre 2016, dernière modification le 15 février 2021.

Par Dominique Tantin, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCE : dossiers GR 16 P 261465 et AC 21 P 195620 (non consultés).— Véronique Desormeaux et Clément Gosselin dans le Mémorial des Cheminot victimes de la répression 1940-1945 sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017.— Mémoire des Hommes.— Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément