NIAY André

Par Dominique Tantin

Né le 20 mars 1924 à Montmédy (Meuse), mort en action le 20 ou 24 septembre 1944 à Saint-Romain-de-Benet (Charente-Inférieure, Charente-Maritime) ; résistant FFI.

Combattant de la Brigade RAC (pseudonyme du colonel Rodolphe Cézard, son chef) de Dordogne-Nord (laquelle devint en janvier 1945 le 50e RI), André Niay fut tué par une mine au camp romain prés de Médis le 24 septembre 1944.
Il obtint la mention « Mort pour la France. » Il est inhumé dans le cimetière communal de Fontaine-Chalendray où il demeurait. Son nom y est gravé sur le Monument aux Morts.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article186470, notice NIAY André par Dominique Tantin, version mise en ligne le 4 novembre 2016, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Dominique Tantin

SOURCES : AERI, CD-Rom Charente-Maritime. — Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément